Coworking

coffee working

Le son du coworking encourage la créativité

L’étude montre qu’un niveau modéré de bruit ambiant active notre cerveau à penser de manière abstraite et ainsi générer des idées créatives.
Si vous voulez réfléchir hors des sentiers battus rejoignez-nous dans nos locaux de Tours centre. Un espace stimulant de co-working, comme celui que nous vous proposons chez HB Business, est l’environnement idéal pour que vos idées novatrices prennent forme.

Une équipe de chercheurs de l’université d’Illinois à Urbana-Champaign aux Etats-Unis, a récemment testé les effets de différents niveaux de bruit sur les capacités de participants à avoir des pensées créatives. Leurs résultats montrent qu’un niveau de bruit ambiant (70 décibels) comparable aux conversations des personnes dans un café augmente la performance, comparé au calme des 50 décibels, ou au fort volume de 85 décibels, approximativement le niveau de bruit généré par un mixeur.

L’expérience

Le bruit

Les scientifiques ont mélangé trois différents types de sons : une combinaison de bruits de bavardages de cantine, de bruits de circulation et de ceux d’un chantier de construction. A partir de ces trois sons ils ont créé une bande sonore composée de sons constamment changeants.
La bande sonore était ensuite diffusée sur deux haut-parleurs pendant que les participants réalisaient leur tâche. Le volume des haut-parleurs était ajusté pour générer de faible (50 dB), moyen (70 dB), et fort (85 dB) niveaux de bruit.

Le groupe test :

60 étudiants répartis en groupes de 4 ont participé à l’expérience. Chacun des groupes a été assigné de façon aléatoire aux 3 différentes conditions (bruit fort, moyen ou faible). Puis ils prenaient part à une tache de production d’idées, les expérimentateurs leurs demandaient de proposer autant d’idées créatives possibles pour un nouveau modèle de matelas et ensuite les taper à l’écrit à l’ordinateur.

Le test :

A l’issue de cette tâche, 211 idées ont été recueillis au total dont 122 identifiées comme créatives. Par la suite, 12 juges indépendants évaluaient le degré de créativité de chacune des 122 idées uniques.

Résultats : Les participants de la condition bruit moyen ont généré des idées plus créatives que les participants des deux autres conditions. Il est intéressant de constater qu’aucune différence n’a été observé entre les conditions bruit faible et bruit fort. Ainsi, essayer de penser de manière créative dans une bibliothèque donnerait lieu au même résultat qu’essayer de trouver une idée créative au milieu d’un chantier.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *