Management et handicap, stimuler l’entreprise et la faire évoluer

Une entreprise, une organisation, peu importe son nom, est un collectif en interaction d’où l’importance d’identifier et de régler les conflits. Il est donc essentiel de gérer ses équipes de travail. Non grâce à l’autorité d’une « super nanie » professionnelle mais grâce à ce que l’on appelle le management.

Qu’il fait peur ce mot : Management… Manager les équipes impose de les conduire, de les accompagner et d’évidement les évaluer. Qu’ils font peur ces hommes en costume qui régissent notre vie au travail et qui prétendent comprendre tout ce que l’on traverse. Pour autant, ils sont indispensables. La création de la dynamique de groupe, l’émergence des compétences collectives est possible grâce à ces personnes.

Dans l’ouvrage « Réfléchir le management au miroir du handicap », Mr IHL Olivier tente d’expliquer les difficultés du management face à une situation de handicap : « le handicap fait bouger les règles traditionnelles du management ». Il permet de stimuler l’entreprise, de la faire évoluer car on lui apporte la différence, la diversité. Et pour gérer la diversité ce n’est pas toujours simple. Il faut savoir faire face à des imprévus sans montrer que l’on puisse être déstabilisé. J’aime beaucoup cette image : « expliciter des impensés ».

Dans une entreprise ordinaire, les situations de handicap sont rares, il faut donc renouveler notre vision des choses, pensé à ce que l’on n’avait jamais pensé, innové, modifié… Manager la différence pour qu’elle devienne naturelle. Face à cela on comprend que le handicap apporte à l’entreprise autant que l’entreprise apporte à la personne.

« Comprenez ce dont j’ai besoin… Je pourrai ensuite être aussi performant que vous le souhaitez ». Sachant que le travail peut s’avérer être une ressource, le but de cette intégration serait que l’employé en devienne une lui aussi pour l’entreprise. Ainsi, donnant, donnant, l’organisation et le travailleur handicapé avancent main dans la main vers un objectif commun.

Etre manager c’est aussi savoir-faire transcender les objectifs individuels en faveur des objectifs de l’organisation. Pour cela, il faut que l’employé se sente écouté, pris en compte en tant qu’individu à part entière. « Il n’y a de handicap que face à un environnement spécifique ». Si les techniques ergonomiques, les aménagements d’horaires, les collègues informés peuvent faciliter l’intégration, ils peuvent aussi faire disparaitre toute trace de handicap. Il n’est plus question de difficulté, d’invalidité puisque tout a été fait pour empêcher cela. La personne est donc épanouie dans son travail.

Le manager du handicap doit anticiper, trouver des solutions alternatives pour réussir sa mission c’est-à-dire : organiser et faire travailler ensemble un collectif de travail.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *